Sept oeuvres données à la Ville à voir aux Anciennes-Écuries Ouest-France.fr

http://www.ouest-france.fr/sept-oeuvres-donnees-la-ville-voir-aux-anciennes-ecuries-2847735

Lors du vernissage de l’exposition des oeuvres sculptées de Marie-Noëlle de la Poype, la maire Marc Goua a tenu à remercier deux donateurs de tableaux.

Lydia Horn, la fille du peintre Narcisse Lorilleux, a offert six toiles de l’artiste qui viennent s’ajouter à une collection municipale déjà très étoffée. Des peintures de facture post-impressioniste qui montrent l’évolution patente du travail de ce peintre bien connu des visiteurs du salon annuel des Artistes trélazéens.

Et puis, Furcy Soulez-Larivière, ancien dirigeant des Ardoisières d’Angers, a fait don d’une oeuvre d’Amaury, réalisée vers 1900, qui donne à voir, avec une réalité saisissante, les métiers des perreyeux d’en-haut ; le fendeur, le querneur et le rondisseur sont ainsi vus dans leur quotidien sur les buttes, « une oeuvre tout à fait typique de la culture trélazéenne », souligne Marc Goua.

Ces oeuvres figuratives sont installées en même temps que l’exposition des sculptures et installations de Marie-Noëlle de la Poype, une artiste d’origine belge qui a beaucoup voyagé et s’est passionnée pour la nature, les choses de la nature et la vie.

« Maire Noëlle de la Poype, apprécie le maire, est une artiste qui travaille sur la globalité du monde, de l’objet à son environnement, de notre passé qui façonne notre présent, notre aujourd’hui qui va impliquer notre futur, notre devenir. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s